Menu

La RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 est devenue la norme en vigueur pour toute nouvelle construction. Elle combine 3 exigences de résultats :

1) La consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) ne doit pas dépasser 50 kWhEP/m²/an. Elle remplace la RT 2005 qui fixait le plafond à 150 kWhEP/m²/an.

2) Une efficacité énergétique minimale qui impose une limitation simultanée du besoin en énergie pour les composantes liées à la conception du bâti (besoin bioclimatique).

3) La prise en compte du confort l’été sans avoir recours à la climatisation.

Pour être délivré, un permis de construire devra donc être conforme à la RT 2012. Une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie et la prise en compte de la réglementation thermique devront impérativement être joints à toute demande de permis. A la fin des travaux, le maître d’ouvrage devra en outre attester de la prise en compte de la réglementation thermique par le biais d’un document établi par un architecte, un organisme de certification de la performance des bâtiments, un diagnostiqueur ou un contrôleur technique.

L’avènement de la RT 2012 annonce la fin du label BBC. Il laisse la place à deux nouveaux labels : haute performance énergétique (HPE) et très haute performance énergétique (THPE).

Quelques exemples des consommations de nos maisons

– Une maison de 100 m2 à Pommier la Placette (400 mètres d’altitude, Isère) a un besoin en chauffage de 4 235 kWatts/an, soit un coût de 234 € par an.

– Une maison BBC de 130 m2 à Corbel (900 mètres d’altitude, Savoie) a un besoin en chauffage de 6 022 kWatts/an, soit un coût de 330 € par an.

– Une maison BBC 180 m2 à Lyon a un besoin en chauffage de 3 580 kWatts/an, soit un coût de 188 € par an.

Ces chiffres sont à réactualiser en fonction du type et du prix de l’énergie choisie. ces données proviennent d’études thermiques effectuées à chaque fin de projet en présence des propriétaires, du thermicien et de l’architecte chef de projet..